23/05/17

GT4/Jim Pla: Pau à pleine charge

Pour la première fois depuis 2005, le Championnat de France FFSA GT a fait son show dans les rues de Pau. L’impitoyable tracé urbain a toujours inspiré Jim Pla, qui avait lancé sa carrière en s’imposant il y a tout juste dix ans dans la capitale du Béarn. Auteur du 3ème temps lors de la séance de qualification des 'pros', le pilote icsport management fut le plus rapide des 14 Porschistes en lice. Il a également devancé les autres Cayman MR GT4 d’un bout à l’autre de son relais dominical, conclu à la 2ème place.


Jim et Pierre Sancinéna sont associés au sein du team Racing Technology. Comme ils sont tous les deux gradés Silver par la Fédération Internationale de l’Automobile, leur Porsche est une des deux plus lourdes du plateau avec 33 kg de lest embarqué. Aux essais qualificatifs, Pierre signe le 12ème temps dans la séance 1, qui détermine la grille de départ de la course 1. Jim est crédité du 3ème chrono de la deuxième séance qui rassemble les pilotes « pro ». Il pointe en tête des Porsche, à un dixième et demi de la pole.


La nocturne du samedi soir est devenue une tradition à Pau. La course 1 des GT démarre à 20h59 entre chien et loup pour s’achever une heure plus tard dans l’obscurité. Pierre évite les pièges du départ et double la Ginetta de Tardif au cours de son relais. Le changement de pilote entre Pierre et Jim dure cinq secondes de trop, si bien que le Biterrois repart 12ème derrière Ayari, l’équipier de Tardif ! Il entame alors une impressionnante remontée. Dur à la tâche dans la douceur de la nuit paloise, Jim double trois voitures, profite des fautes et pénalités de cinq adversaires pour passer la ligne au 5ème rang… avant d’être reclassé 4ème suite à l’exclusion du vainqueur pour irrégularité technique (le concurrent a fait appel).


Jim est à la manœuvre pour le lancement de la course 2. "J’ai pris un bon départ, meilleur que celui de Castelli mais j’ai préféré ne pas forcer le destin. De toute façon, il est sorti deux tours plus tard et jusqu’au pitstop, je suis resté 2ème entre la Ginetta d’Ayari et la Ekris BMW M4 néerlandaise qui a dominé le week-end. Malheureusement nous avons perdu 15 secondes au stand car la voiture ne voulait pas redémarrer." Pierre repart P7, mais deux stop & go et la sortie de route de Tardif lui permettent de se replacer dans la lutte pour le podium. Alors qu’il attaque la Porsche de Simonet, une McLaren le percute au Pont Oscar. Pierre se retrouve en travers sur la partie sale de la piste, il glisse vers le rail mais évite le crash. On pense qu’il va pouvoir reprendre la lutte mais sa monture se met en défaut et commence à perdre des secondes par poignées. Le Normand rejoint l’arrivée en 7ème position.


"C’est rageant car après avoir terminé au pied du podium en partant 12ème hier, nous pouvions à nouveau prétendre au Top 3 malgré le temps perdu au stand !" notait Jim. "Il y a quand même beaucoup de points positifs : le haut niveau du team Racing Technology, la performance globale en dépit du lest et les points marqués à l’arrivée des deux courses."


Encouragés par ce bilan, Jim et Pierre mettront les bouchées doubles pour concrétiser à Dijon-Prenois les 1er et 2 juillet.

 

TV

La météo à Pau

Météo Pau © meteocity.com