18/05/17

31 bolides GT4 partent à l’assaut de Pau

COMMUNIQUE OFFICIEL

 

Après un coup d’envoi en fanfare à Nogaro le mois dernier, le Championnat de France FFSA GT – GT4 European Series Southern Cup 2017 revient pour une nouvelle étape prestigieuse organisée dans le cadre du 76ème Grand Prix de Pau (19-21 mai).

 

Nombreux encore seront les concurrents à venir se mesurer cette année au mythique circuit urbain dont le tracé définitif de 2,760 km fut établi au cœur de la cité béarnaise dès 1935.

 

Avec 31 voitures et six constructeurs – Aston Martin, BMW, Ginetta, Maserati, McLaren, et Porsche – engagés, le FFSA GT – GT4 Sud confirme son renouveau sous l’impulsion du SRO Motorsports Group.

 

Vainqueurs de la première course sur le Circuit Paul Armagnac de Nogaro, Rodolphe Wallgren et Gaël Castelli tenteront de conserver leur avantage au classement Pilotes Pro-Am avec la Ginetta G55 GT4 #444 engagée par le Team Speed Car.

 

Avec 31 points au compteur, Wallgren et Castelli ne disposent toutefois que d’une petite longueur d’avance sur deux équipages ayant également brillé en ouverture de la saison.

 

Sur la Porsche Cayman Clubsport MR GT4 #64 du Vic Team, Olivier Jouffret et Éric Trémoulet auront à cœur de décrocher leur première victoire après de belles quatrième et deuxième places à Nogaro. Auteurs des mêmes résultats dans le Gers, Gilles Vannelet et le Palois Mike Parisy affichent une soif de succès similaire sur la Porsche CD Sport #30.

 

L’écurie de Laurent Cazenave et Claude Degremont occupe par ailleurs la tête du championnat Équipes Pro-Am suite au triomphe de Morgan Moullin Traffort et David Hallyday dans la course 2 de Nogaro. Toujours associés sur la Porsche #31, le Toulousain et le célèbre chanteur se présentent à Pau avec l’ambition d’améliorer leur quatrième place au général.

 

On surveillera également de près les équipages formés par l’expert du rallye Robert Consani et Benjamin Lariche avec la Ginetta #8 du Team Speed Car, ainsi qu’Alain Ferté et Grégoire Demoustier sur la Porsche #4 alignée par Energy By ART. Les deux tandems sont en effet repartis de Nogaro avec un podium dans leur escarcelle, Ferté y ajoutant même la pole position en course 1.

 

Outre le Cayman #4, la structure de Georges Kaczka engage également la seule McLaren inscrite en GT4 Sud avec Bruno Hernandez et Simon Gachet au volant de la 570S GT4 #3.

 

Dans le Championnat de France FFSA GT AM, Paul et Jean-Philippe Lamic mènent actuellement les débats sur la G55 n°54 du Vic Team après un week-end quasi parfait sur leurs terres gersoises le mois dernier.

 

À Pau, les frères Lamic auront de nouveau parmi leurs rivaux trois équipages défendant les couleurs du Classic & Modern Racing (CMR). Victorieux en course 1 à Nogaro sur la Ginetta #666, Georges Cabanne et Fabien Michal comptent surfer sur la dynamique du succès pour retrouver les cimes du classement dans les Pyrénées.

 

Auteurs d’un podium aux 50èmes Coupes de Pâques, Sylvain Debs et Stéphane Tribaudini chercheront à briller de nouveau avec la Ginetta n°999. Au volant du même modèle, Didier Moureu et Alain Grand ont hâte de véritablement lancer leur campagne 2017 sur la n°65 après un week-end d’ouverture compliqué.

 

Le championnat AM compte également de nombreux autres prétendants aux premiers rôles : la Porsche #27 de l’écurie IMSA Performance avec Jean-Luc Blanchemain et son neveu Michael, la BMW M3 GT4 de L’Espace Bienvenue où André Grammatico repasse derrière le volant, et l’Ekris M4 GT4 #6 du BMW Team France pilotée par Jean-Claude Lagniez et Grégoire Depauw.

 

BMW, qui fournit par ailleurs les voitures officielles du FFSA GT – GT4 Sud, nourrit aussi des ambitions dans la catégorie Pro-Am avec l’Ekris #9 confiée à Julien Piguet et Frédéric Johais.

 

Maserati est également impliqué en GT4 European Series Southern Cup par l’intermédiaire de CMR, qui aligne la Maserati GranTurismo MC GT4 #33 pour Thierry Soave et Romain Monti.

 

Porsche reste le constructeur avec le plus grand contingent du plateau GT4 pour ce 76ème Grand Prix de Pau. Parmi ses fers de lance, le team Martinet By Alméras voudra concrétiser les belles promesses entrevues dans le Gers avec les Porsche Cayman GT4 #18 et #22.

 

Henry Hassid, sacré champion de France FFSA GT en 2012, et Steven Palette, autre fidèle de l’écurie de Philippe Alméras, font équipe sur le premier Cayman de la structure montpelliéraine. Au volant de la seconde Porsche, on retrouve Olivier Estèves et Anthony Beltoise, doublement sacré avec Martinet By Alméras en 2011 et 2012 et auteur de la pole position pour la course 2 de Nogaro.

 

Le Saintéloc Racing, autre habitué des avant-postes, alignera également une paire de Cayman Clubsport MR pour les duos Sébastien Dumez-Valentin Simonet (#66) et Grégory Guilvert-Manuel Rodrigues (#69).

 

Après ses débuts sur la scène du GT national, la structure du Riviera Motorsport de Julien Goujat poursuit l’aventure avec Christophe Hamon et Lonni Martins sur la Porsche #5.

 

Le Team Racing Technology aligne aussi une paire de Cayman pour le deuxième rendez-vous de la saison. Jim Pla et Pierre Sancinéna rempilent à bord de la Porsche #1, tandis que Sylvain Noël, team manager de l’écurie basée à Saint-Herblain, épaulera Jimmy Antunes sur la #11.

 

Duo de Porsche également chez TFT Racing, où Éric Clément et Romain Iannetta sont associés sur la #19. Leurs coéquipiers de la #2, Niki Leutwiler et Ander Vilariño, se sont rendus début mai à Brands Hatch pour aller se frotter aux concurrents de la GT4 European Series Northern Cup.

 

La manche anglaise marquait en effet la première épreuve comptant pour le championnat général des GT4 European Series. CD Sport et Energy By ART étaient aussi présents au Royaume-Uni, tout comme CMR avec la Ginetta #26 et Soheil Ayari, qui retrouve Nicolas Tardif sur la même voiture à Pau.

 

Les Britanniques de Generation AMR SuperRacing ont également concouru à Brands Hatch avec Matthew George et James Holder. Au volant de leur Aston Martin Vantage GT4 #44, les deux hommes découvriront le mythe Pau au cours d’un week-end à la saveur forcément particulière.

 

La seconde Aston Martin qui vise les sommets au pied des Pyrénées est la #117 du team belge Street Art Racing, où évoluent Arno Santamato et Éric Cayrolle, autre régional de l’étape.

 

La deuxième épreuve globale des GT4 European Series 2017 n’est autre que le Grand Prix de Pau, d’où la présence dans le Béarn d’équipages venus de la Northern Cup. Equipe Verschuur et Las Moras Racing, écuries néerlandaises réputées, viennent ainsi grossir les rangs Pro-Am avec deux McLaren 570S GT4.

 

Sur la #10, le Hongrois Csaba Mór est associé au Britannique Finlay Hutchison, tandis que l’expérimenté Duncan Huisman partage la #99 avec son compatriote hollandais Luc Braams.

 

En plus du spectacle en piste, l'ASAC Basco-Béarnais, organisateur du 76ème Grand Prix de Pau et du Grand Prix Historique la semaine suivante, proposera une grande parade des bolides GT4 jeudi 18 mai à partir de 19h00. Le défilé sera suivi d’une séance de dédicaces avec les pilotes sur la place Royale, offrant ainsi aux fans l’occasion d’approcher et d’échanger avec leurs héros.

 

Le rendez-vous palois marque également la deuxième étape du Championnat de France FFSA des Circuits avec la présence en ville de la Peugeot 308 Racing Cup, de la Coupe de France Clio Cup, et du Championnat de France F4.

 

Les deux courses du Championnat de France FFSA GT seront diffusées en live streaming sur le site officiel GT4 European Series Southern Cup, ainsi que sur la chaine YouTube GT World de SRO. Les meilleurs moments de Pau seront à vivre ou revivre sur la chaine L’Équipe, partenaire médias officiel, le samedi 27 mai à 09h45.

 

FORMAT DU CHAMPIONNAT DE FRANCE FFSA GT : CE QU’IL FAUT SAVOIR
Chacune des six manches du Championnat de France FFSA GT offre plus de quatre heures de roulage, réparties en deux séances d’essais libres de 60 minutes et deux qualifications de 15 minutes, qui déterminent ensuite la grille de départ des deux courses de 60 minutes.

 

Les épreuves comportent des arrêts aux stands obligatoires avec changements de pilote et temps de référence. Ces arrêts doivent être effectués entre la 25ème et 35ème minute de course.

 

En plus des classement Pro-Am et AM, SRO et Pirelli, fournisseur de pneumatiques du FFSA GT – GT4 Sud, ont également lancé la Pirelli Junior Cup, classement réservé aux pilotes Bronze ou Silver (selon la catégorisation FIA) âgés de 16 à 30 ans. Meilleur jeune à Nogaro, Éric Trémoulet est ainsi reparti du Gers avec un train de pneumatiques neufs à utiliser lors du Grand Prix de Pau.

TV

La météo à Pau

Météo Pau © meteocity.com