21/04/17

EUROCUP FORMULE RENAULT 2.0 : Quand quantité rime avec qualité


 

Fait rare, ce n’est pas un mais deux championnats européens de monoplace qui s’installeront dans les paddocks du Grand Prix de Pau. Deux années après la venue de la Formule Renault 2.0 italo-suisse, le Grand Prix accueille l’échelon supérieur avec l’Eurocup et ses quatre pilotes français engagés.

 

 

Tout comme la Formule 3, la Formule Renault 2.0 Eurocup est une pépinière de jeunes talents. Passage quasiment obligé après les années karting et – parfois - Formule 4, la série badgée du constructeur français permet d’emmener des adolescents férus de compétition automobile sur les tracés de Formule 1 à travers le Vieux Continent tels que Monaco ou Silverstone. La manche paloise est vue par les équipes comme un rendez-vous prestigieux. Grimper sur le podium palois permet de confirmer ses capacités de pilotage, et pourquoi pas se faire repérer par des recruteurs de F3 !

 

Si la saison ne débute que le week-end prochain à Monza (Italie), il est déjà possible de désigner les pilotes qui devraient être à leur aise sur le tracé palois. Les spectateurs devront surveiller avec attention la voiture verte et noire de Sacha Fenestraz, vainqueur à Monaco (sous la pluie) dès sa première année en Formule Renault 2.0.

De nationalité franco argentine mais licencié à l’ASAC Basco-Béarnais, Sacha se fait un devoir de retrouver sa terre d’adoption, deux ans après ses deux victoires en Formule 4 française. Le contingent tricolore sera représenté par trois autres pilotes aussi talentueux que jeunes : Gabriel Aubry, Thomas Neubauer et Jean-Baptiste Simmenauer.

Avec trente engagés, c’est la garantie de deux courses passionnantes.

 

TV

La météo à Pau

Météo Pau © meteocity.com